Exposition ¨ Notre France. La poésie française dans les traductions et les illustrations tchèques du XXe siècle ¨ (jusqu’au 31 octobre 2018). [cs]

JPEG

À l’occasion du centenaire de la fondation de la Tchécoslovaquie, le Musée de la littérature tchèque organise avec l’Institut français de Prague le projet d’exposition ¨ Notre France. La poésie française dans les traductions et les illustrations tchèques du XXe siècle ¨. Elle rappelle le rôle irremplaçable de la France lors de la naissance de la République tchécoslovaque indépendante, mais aussi la force des liens entre les cultures des deux pays au XXe siècle.

De Villon à Prévert, la littérature tchèque s’est inspirée de la poésie française et se l’est appropriée. Les plus grands poètes tchèques ont traduit les géants de la littérature française : Baudelaire, Rimbaud, Verlaine ou Apollinaire. Les liens étroits entre les deux cultures depuis la fin du XIXe siècle se sont reflétés dans les traductions de la poésie française en tchèque qui ont atteint leurs sommets au siècle dernier. L’art du livre tchèque a joué en cela un rôle esthétique exceptionnel alors que la poésie française a inspiré de nombreux peintres, graphistes, illustrateurs.

Holan, Hrubín, Nezval ou Seifert ont poursuivi la voie de leurs non moins illustres prédécesseurs Vrchlický et Čapek. Grâce aux traductions d’Otokar Fischer et de Pavel Eisner, l’œuvre de Villon est devenue une des bases de la poésie moderne tchèque. Le corpus des livres illustrés des poètes français pourrait en quelque sorte servir d’anthologie de l’art tchèque du XXe siècle parce presque tous les grands artistes de leur temps y sont présents : Bauch, Bouda, Brunner, Čapek, Gross, Hoffmeister, Istler, Jiřincová, John, Kobliha, Komárek, Konůpek, Kotík, Kubín, Lhoták, Muzika, Reynek, Sklenář, Svolinský, Šerých, Šíma, Šimotová, Štyrský, Teige, Tichý, Toyen, Trnka, Zrzavý, Zykmund.

L’exposition Notre France. La poésie française dans les traducctions et les illustrations tchèques du XXe siècle se déroule au pavillon d’été Hvězda jusqu’au 31 octobre 2018.

Le commissaire de l’exposition est Antoine Marès, en collaboration avec Tereza Riedlbauchová

Le pavillon d’été Hvězda à Prague est ouvert quotidiennement, excepté le lundi, de 10 h à 18h.

Prix des billets
-  plein tarif : 90 kč
-  étudiants jusqu’à 26 ans et retraités : 55 kč
-  billets familiaux (un adulte et de un à trois enfants de moins de 15 ans) : 180 kč
-  groupes scolaires à partir de 11 personnes : 55 kč
-  détenteurs de la carte ZTP et enfants de moins de 3 ans : gratuit

Plus d’information sur www.pamatniknarodnihopisemnictvi.cz

Dernière modification : 14/05/2018

Haut de page