Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (24 avril 2020)

Le 11 mars, l’OMS a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19 (voir liste des pays concernés et chiffres sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies).

Le gouvernement tchèque a proclamé l’état d’urgence jusqu’au 30 avril.

Le contrôle partiel aux frontières, rétabli mi-mars avec des restrictions imposées à l’entrée (mise en quarantaine systématique pour 14 jours) et à la sortie du territoire tchèque,a été partiellement assoupli. A compter du 27 avril il est désormais possible pour un étranger d’entrer en République tchèque dans les cas et aux conditions suivants. Dans tous les cas, un formulaire en ligne devra être rempli au préalable et devra notamment intégrer le test Covid-19 (négatif) requis : https://www.mzv.cz/jnp/en/issues_and_press/press_releases/x2020_04_24_notification_of_intend_arrival_to_the.html
En outre, une rupture de quarantaine expose le contrevenant à une forte amende.

-  Visite pour motif économique de moins de 72h : test Covid-19 négatif de moins de 4 jours et preuve du motif de la visite ; l’institution accueillant la visite doit respecter les mesures sanitaires et d’hygiène imposées par les autorités tchèques ;

- Visite pour motif économique de plus de 72h : test Covid-19 négatif de moins de 4 jours, puis un nouveau au bout de 10 à 14 jours, et preuve du motif de la visite ; l’institution accueillant la visite doit assurer l’hébergement, garantir la couverture santé ou le rapatriement, et respecter les mesures sanitaires et d’hygiène imposées par les autorités tchèques ;

- Etudiants : test Covid-19 de moins de 4 jours, puis un nouveau test négatif au bout de 10 à 14 jours ;

- Réunion familiale : elle est étendue aux enfants jusqu’à 18 ans et implique une mise en quarantaine pour 14 jours, ou à défaut un test Covid-19 négatif ;

- Les travailleurs transfrontaliers (Allemagne, Autriche, Slovaquie, Pologne venant en République tchèque pour une durée supérieure à 14 jours, dans le secteur de la santé, des services sociaux, du secteur de la sécurité ou des infrastructures critiques : peuvent éviter une mise en quarantaine de 14 jours s’ils présentent un test Covid-19 négatif ;

- Etrangers résidents en République tchèque : test Covid-19 négatif, ou mise en quarantaine pendant 14 jours ;

- Les voyageurs en transit de moins de 24h seulement. Dans ce cas, il est nécessaire d’en informer l’ambassade de France au moins 48h ouvrées avant l’entrée sur le territoire, qui sollicitera l’accord du Ministère de l’Intérieur tchèque par note diplomatique au minimum 24h avant l’entrée prévue sur le territoire tchèque.

A relever en outre qu’une rupture de quarantaine expose le contrevenant à une forte amende.

Dans ce contexte, il est recommandé aux voyageurs de reporter tout déplacement non-indispensable en République tchèque.

La fin de l’état d’urgence ne signifiera pas un retour immédiat à la normale et il appartiendra au voyageur de se renseigner directement auprès du ministère tchèque de l’Intérieur (en anglais) et de l’ambassade tchèque à Paris, et de consulter le site de l’ambassade de France à Prague avant tout déplacement vers la République tchèque.

Par ailleurs, il convient de s’informer sur l’évolution de la situation sanitaire et les consignes des autorités locales, notamment sur le site de l’institut de Santé d’Etat (en tchèque).

Les autorités tchèques ont annoncé :

- des restriction au passage des frontières pour les ressortissants étrangers, y compris membres de l’UE, , sauf exceptions disponibles sur le site du Ministère tchèque de l’intérieur (en anglais) ;
- l’interdiction de tout rassemblement de plus de 10 personnes ;
- la suspension des lignes aériennes directes vers l’Italie ;
- la mise en place des lignes d’information ouvertes 24h/24 (+420) 724 810 106 et (+420) 725 191 367 ;
- une campagne d’information dans tous les aéroports du pays et l’obligation pour tout équipage atterrissant en République tchèque d’informer les passagers des précautions à prendre et démarches à suivre en cas de symptômes ;
- la fermeture des écoles, collèges, lycées et universités à compter du 11 mars, et une réouverture très partielle et progressive à partir du 20 avril ;
- l’interdiction des visites aux patients de centres de soins médicaux et sociaux (pour les centres de séjour des patients).

Plus d’informations et recommandations sur la fiche Coronavirus et sur la page Risques sanitaires / Coronavirus.

Dernière modification : 27/04/2020

Haut de page