Remise de la médaille de la Défense nationale à l’adjudant-chef Petr Fabian et la sergent-chef Edita Kurfürstová (10 novembre 2016) [cs]

Mon général,
Messieurs les colonels,
Mesdames et messieurs,

J’ai l’honneur et la fierté de rendre hommage aujourd’hui aux cadres du service de santé des forces armées tchèques, l’adjudant-chef Petr Fabian et la sergent-chef Edita Kurfürstova, qui ont fait montre de leur compétence en apportant à nos militaires blessés en Afghanistan tous les soins dont ils avaient besoin. Entre novembre 2011 et janvier 2012, nos hommes ont subi trois attaques extrêmement violentes dans le pays dont la plus meurtrière a eu lieu le 20 janvier 2012. Au cours de celle-ci, quatre Français ont été tués et quinze blessés, dont huit gravement. Le bilan s’est par ailleurs alourdi quelques mois plus tard.

Adjudant-chef Petr Fabian, vous êtes né en 1965 à Jaromer et vous embrassez la carrière militaire en suivant rapidement sous-officier du service de santé. Vous êtes affecté dans de nombreuses formations et services d’urgence et vous suivez le cours des sous-officiers supérieurs en 2007. En 2011, vous êtes devenu secouriste senior au sein d’une équipe chirurgicale. Vous avez à votre actif une expérience de terrain car vous avez servi par cinq fois en opérations : en ex-Yougoslavie en 1993-94, puis en 1997-98, en Afghanistan en 2002 puis 2011 à 2012 (mission pour laquelle vous êtes décoré aujourd’hui), enfin en Irak en 2003.

Sergent-chef Edita Kurfürstova, née en 1978 à Hranice, vous avez étudié à l’école d’infirmière dont vous obtenez le brevet professionnel en 1999. Après trois ans effectués à l’hôpital de Hranice, c’est vers une carrière militaire que vous vous tournez avec la formation initiale de sous-officiers. Vous devenez par la suite membre de l’hôpital de campagne N°6 du service de santé des armées à Hradec Kralové.

Après un stage de spécialisation à l’hôpital militaire d’Olomouc, vous acquérez une grande expérience en mission, en 2003 en Irak puis en Afghanistan entre 2007 et 2008 et 2011 et 2012. C’est à ce travail de qualité effectué dans un hôpital militaire placé sous commandement français que nous rendons hommage. Cette expérience acquise sur un théâtre d’opération difficile vous a permis, selon vos propres mots, d’acquérir une grande expérience de la médecine d’urgence mais aussi de voir votre travail mis à l’épreuve dans un environnement multinational. Actuellement en congé maternité, vous avez exprimé la volonté de reprendre du service dès que vous en aurez la possibilité. Je me permets de saluer ce courage, cette détermination et cette envie d’agir qui ont été si précieuses à nos hommes blessés par le passé et qui ont pu en bénéficier.

Au rôle 3 de l’hôpital militaire de campagne de KAIA, les services de santé de la coalition de l’ISAF, et nos deux décorés particulièrement, se sont beaucoup investis pour secourir les Français blessés. Ces tragiques évènements ont soudé nos armées et mettent en exergue encore aujourd’hui les liens forts et fraternels qui nous unissent. La réussite d’une coalition militaire, particulièrement en opérations, dépend plus que jamais d’une véritable capacité à travailler ensemble et à faire montre de solidarité dans l’épreuve. La France et la République tchèque sont des partenaires de longue date, depuis la création de la 1ère république en 1918 sur le sol français et aujourd’hui engagés ensemble au sein de plusieurs missions de l’OTAN et de l’UE. Les crises résolues collectivement sont bien souvent révélatrices de la qualité des relations entre deux armées mais aussi des mérites des hommes et femmes qui servent nos valeurs.

Sachez que la bravoure des sous-officiers du service de santé tchèque, Edita Kurfürstova et Petr Fabian, leur dévouement et leur travail remarquable ont impressionné la France. Ces qualités sont non seulement celles de frères d’armes servant une nation alliée mais, bien au-delà, une nation amie. En mission sur le sol Afghan du 28 septembre 2011 au 2 février 2012, ils se sont investis pour leur pays et pour les valeurs de fraternité entre nos deux pays.

Je vous remercie.

Dernière modification : 14/11/2016

Haut de page