Remise des insignes de Chevalier de la légion d’honneur à Mme Anna Šabatová (15 juin 2018) [cs]

Le parcours de Mme Šabatová illustre une vie entière consacrée à la cause des droits de l’Homme et de l’Etat de droit. Dès la fin des années soixante, Mme Šabatová s’est engagée aux côtés de son père et ses frères en faveur de la littérature samizdat (système clandestin permettant la circulation de de la littérature dissidente), avant de devenir comme signataire puis porte-parole de la Charte 77, l’une des principales figures de la dissidence en Tchécoslovaquie.

Mme Šabatová a été la première européenne "de l’Est" à recevoir une reconnaissance internationale en obtenant le Prix des droits de l’Homme de l’ONU en 1998. Son action en tant que défenseur-adjointe des droits de 2001 à 2007, de membre du comité européen de la prévention contre la torture de 2008 à 2011 ou comme présidente du Comité Helsinki de 2008 à 2013 a contribué au renforcement et à l’enracinement des institutions compétentes en matière de droits de l’Homme.

Depuis février 2014, elle occupe les fonctions de Défenseur des droits de la République tchèque. Elle poursuit son action au service de la défense des droits de l’Homme et elle a notamment contribué à l’amélioration des conditions d’hébergement et de traitement des réfugiés en République tchèque.

La Légion d’honneur, décernée par décret du président de la République, est la plus haute décoration française. Elle a été créée en 1802 par Napoléon Bonaparte et récompense les mérites éminents, civils ou militaires, rendus à la Nation.

Dernière modification : 02/07/2018

Haut de page