Uctění obětí transportu smrti v Krupce (26. dubna 2017) [fr]

C’est un grand honneur pour moi de m’adresser à vous au nom de l’Ambassadeur de la République française en ce jour particulier et dans un lieu chargé d’histoire.

Krupka demeure un lieu unique du fait de son histoire ; un lieu symbolique destiné à rendre hommage à tous les prisonniers qui ont emprunté la route des camps de concentration. Mais Krupka abritait aussi comme des centaines d’autres villes, des fosses communes où des milliers de prisonniers finissaient leur triste périple. Je tiens ainsi à rappeler que le devoir de mémoire, que nous commémorons aujourd’hui, doit traverser le temps et les frontières, pour que les plus jeunes générations n’oublient jamais.

Cet événement tragique est une preuve vivante de la barbarie et de l’injustice d’une autre ère mais; qui malheureusement, n’ont pas disparu de notre monde actuel. Preuve en est l’attaque aux armes chimiques récente en Syrie ou les atrocités commises au nom de la religion au Proche-Orient et dont les effets se font ressentir jusqu’en Europe.

En ce jour, l’histoire ne doit pas être oubliée et les atrocités nazies restent gravées dans les mémoires.

Cette sombre période, nous devons la garder en tête pour nous rappeler à quel point les nationalismes, populismes et communautarismes peuvent être des menaces redoutables. Dans le contexte international que nous connaissons, où l’insécurité augmente, il faut encore apprendre et toujours se souvenir des erreurs du passé. L’ignorance doit faire place à la bienveillance.

Les sociétés européennes sont confrontées à des menaces nombreuses et diffuses : les crises économiques, la montée des particularismes et le développement sans précédent du terrorisme transnational. Malgré les risques et les pressions qui pèsent, en cette année du 60ème anniversaire de la construction européenne, l’Europe subsiste. Tout le monde doit connaître les raisons pour lesquelles les Etats européens ont pris la décision cruciale de construire ensemble l’Europe et la paix.

En effet, la coopération européenne élaborée pendant des décennies pour empêcher les guerres, doit demeurer la condition sine qua non pour faire face à ces menaces sur nos libertés. La paix est une exigence pour remédier au morcellement politique et économique ainsi que pour garantir la sécurité en Europe. C’est un combat quotidien impliquant tous les acteurs de la société, qui suppose la tolérance, le respect de la démocratie, la volonté d’unité et de solidarité.

Profitons de ce moment de recueillement et de souvenir pour penser aux leçons de l’histoire, à l’avenir de nos Etats et aux valeurs que nous souhaitons défendre aujourd’hui.

Je vous remercie,

Dernière modification : 28/04/2017

Haut de page