Une oeuvre sur l’histoire des relations militaires franco-tchécoslovaques [cs]

Le coq gaulois et le lion tchèque : relations militaires entre la Tchécoslovaquie et la France

L’Institut d’histoire militaire de Prague (VHÚ) va publier un livre sur les relations militaires franco-tchécoslovaques de 1914 à 1945. Cette publication de Karel Straka fait suite à l’exposition organisée en 2008 dans les locaux du Musée de l’Armée aux Invalides à Paris.
La structure du livre reprend les trois séquences de l’exposition, et l’œuvre est agrémentée par des illustrations (photographies, esquisses…) qui viennent démontrer l’étendue des relations franco-tchécoslovaques sur une période aussi large que celle de la première moitié du XXe siècle. Ces documents proviennent directement des fonds de l’institut d’histoire militaire de Prague.

« Le Front commun »
La première partie du livre relate les débuts des rapports franco-tchèques dans la première moitié du XXe siècle, et notamment au moment de la 1e guerre mondiale. Plusieurs photographies de la vie au front des engagés volontaires tchèques sont publiées, mais aussi les croquis du peintre František Kupka, engagé pendant la 1e guerre mondiale dans la compagnie « Nazdar » de la Légion étrangère.

« Espérances de l´entre-deux-guerres »
La deuxième partie de l’œuvre est consacrée aux années 1918 – 1938, c’est-à-dire de la création de la Tchécoslovaquie à la rupture des relations bilatérales suite à la signature des Accords de Munich. Cette période est extrêmement riche au niveau des relations que pouvaient entretenir les deux pays, la France étant en très grande partie à l’origine de la création de la nouvelle entité nationale. L’année 1938 fut un choc d’autant plus important pour les tchécoslovaques qui portaient une très grande attention à leurs relations avec la France. Le premier chapitre fait évidemment référence à la vie du général Maurice Pellé qui occupait en 1919 le poste de chef de la Mission militaire française en Tchécoslovaquie. Le général Pellé, nommé chef de l´Etat-major général tchécoslovaque, avait été appelé pour former et diriger l´armée ainsi que l’administration du pays. Jusqu´à ce jour, c´est un personnage très respecté de l´histoire militaire française et tchèque.

« Vers la victoire commune »
Ce chapitre met en lumière la participation tchécoslovaque aux différentes campagnes militaires ayant eu lieues en Europe de l’Ouest et plus particulièrement en France et notamment la coopération des deux armées ainsi que la participation des Tchécoslovaques à la résistance française. Un chapitre est ainsi consacré à la formation des unités tchécoslovaques en France en 1939 -1940 et à leur engagement sur le front. Le livre n´oublie naturellement pas l´engagement des pilotes tchécoslovaques sur le territoire français qui ont ensuite combattu en Grande-Bretagne, en tant que membres de la RAF. Le dernier chapitre du livre est consacré aux activités des unités blindées tchécoslovaques en Europe occidentale et à la libération du port de Dunkerque, à laquelle participait la 1ère brigade blindée indépendante tchécoslovaque, commandée par le général de brigade Alois Liska.

D’après l’auteur, M. Karel Straka, « L´exposition, ainsi que la publication, représentent la renaissance de l´expression muséale des relations des deux pays dans l´histoire moderne… »

Dernière modification : 23/01/2012

Haut de page